MJT Logo

Setouchi - La Méditerranée japonaise



Informations
Nombre de participants 0
Période de départ Printemps (dès mi-mars) automne (jusqu'au début décembre)
Durée en jours 6 à 7 jours
Etapes Okayama > Naoshima > Takamatsu > Matsuyama > Onomichi

Itinéraire
https://goo.gl/maps/bAuPTgLvSBorAu3k8

Informations > Description

La mer de Setouchi réunit dans une autorité centrale pour le tourisme les sept préfectures qui la compose. Elle s’étend d’Ôsaka et sa baie jusqu’à l’île de Kyûshû. La partie la plus recherchée pour le tourisme s’étend plu précisément entre le Honshu et le Shikoku à peu près d’Okayama jusqu’à Hiroshima.

Deux principales zones d’intérêt sont à retenir. La première est à cheval entre les préfectures d’Okayama et Takamatsu, on y trouve les îles participant à la Triennale d’art contemporain de Setouchi : Naoshima, Teshima et Shodoshima ainsi que plusieurs autres.

La deuxième relie Onomichi à Imabari par des viaducs passant d’île en île et aménagés pour le tourisme à vélo. Elle est connue sous le nom de Shimanami Kaido.

 

Centres d’intérêts

  • L’art contemporain : les îles participant à la Triennale d’art de Setouchi ont toutes aménagées pour accueillir des musées parfois prestigieux (Benesse House, Chichû Museum) d’art contemporain mais aussi des installations artistiques dans les anciens petits villages de pêcheurs. Les amateurs d’architecture iront chercher les réalisations du célèbre Tadao Ando et loger dans le musée-hôtel de Benesse House.
  • Tourisme culturel : le pourtour de la mer intérieur est riche en petites villes d’origine féodales avec leur château (original ou reconstruit) comme Okayama, Takamatsu et Matsuyama ainsi que le jardin. Hiroshima et Miyajima, à l’extrémité Ouest de la mer offre bien évidemment un large choix de visites et de sites classés au patrimoine de l’UNESCO. Près de Takamatsu le temple Kompirasan de Kotohira est l’un des sites majeurs à visiter.
  • Slow tourism : Un des attraits de la mer intérieure est de pouvoir s’arrêter et repartir à un rythme beaucoup plus lent. On pourra choisir de passer quelques jours sur l’une des îles. En dehors des îles aménagées pour l’art comme Naoshima il y a encore de nombreuses possibilités pour se réfugier dans les îles voisines peu connues et peu fréquentées. De petits ports de pêcheurs come Tomonoura ou Onomichi attireront aussi pour leurs petites ruelles et temples, l’atmosphère locale et en dehors des sentiers battus y est encore très forte.
  • Tourisme à vélo : Le chemin de Shimanami Kaido entre Onomichi et Imabari est considéré comme l’un des plus beaux chemins à faire à vélo au monde. Les grands viaducs autoroutiers ont été aménagés pour laisser des voies cyclables qui permettent des sauts de puce entre les îles et îlots. On y trouve le temps de s’arrêter, de repartir. Le chemin peut être fait une journée avec une bonne condition physique mais deux jours permettraient de faire le chemin en prenant son temps.  

 

Accès et transports

Plusieurs solutions s’offrent aux visiteurs, ils peuvent accéder à la région de Setouchi en shinkansen depuis Ôsaka et Kyôto en arrivant à Okayama, Onomichi ou Hiroshima. Des trains rapides relient Okayama à Takamatsu et Takamatsu à Matsuyama. Le Japan Rail Pass est valable sur toutes les lignes de trains.

Il existe deux pass régionaux utiles pour les voyageurs, le JR Sanyo Sanin Pass qui couvre toute la rive Nord de la Setouchi et permet de voyager jusqu’à Takamatsu dans le Shikoku. Le JR Setouchi serait cependant préférable car il couvre les deux rives de la mer intérieure et inclus quelques trajets en ferry dont le trajet entre Matsuyama et Hiroshima, permettant de faire une boucle. Ces deux pass sont valables depuis Kansai Airport (Ôsaka).

Les ferries sont la partie la plus gênante des transports dans la Setouchi car, à quelques exceptions près, ils ne sont pas réservables et devront être achetés sur place. On citera en particulier la compagnie Shikoku Kisen qui relie les différentes îles de la Triennale depuis Okayama (port de Uno) ou Takamatsu. La compagnie Setonaikai gère le trajet entre Matsuyama et Hiroshima.

Un pass existe incluant les trains mais aussi les ferries dans l’aire de Naoshima, c’est le pass de la Triennale d’art qui inclut aussi les accès aux installations artistiques. Ce pass n’est malheureusement disponible que durant la Triennale d’art.

 

Période

La mer intérieure dispose d’un climat doux et protégé, presque méditerranéen par endroits et pourrait être une destination agréable très tôt, dès le mois de mars. L’été, comme dans le reste du Japon, y est cependant chaud et étouffant.

Durée du Séjour : la majorité des pass de transports ne dépassent pas une durée de 5 jours. L’île de Naoshima mérite au moins une journée entière de visite, deux journées en comptant une visite à Teshima ou Shodoshima. Takamatsu et le temple voisin de Kotohira méritent aussi une journée de visite de même que Matsuyama avec son château et ses ryôkans de Dogo Onsen. La traversée directe vers Hiroshima est rapide mais un retour par le Shimanami Kaido prendra une bonne journée en faisant au plus vite. Onomichi et Tonomoura prendront aussi au moins une journée de visite avant de repartir vers Hiroshima ou Ôsaka.

 

Modèle de séjour (6 nuits / 7 jours)

J1 : Arrivée à Naoshima depuis Ôsaka en passant par Okayama.

J2 : Journée de visite à Naoshima.

J3 : Départ de Naoshima vers Takamatsu.

J4 : Départ de Takamatsu, arrêt à Kotohira, nuit à Matsuyama.

J5 : Visite de Matusyama et Dogo onsen.

J6 : Départ de Matsuyama, trajet avec arrêts sur le Shimanami Kaido, nuit à Onomichi.

J7 : Visite d’Onomichi et Tomonoura, départ vers Hiroshima ou Ôsaka.


Informations > Informations complémentaires (B2B)
Vous devez être connecté pour accéder à cet espace
accédez à votre espace réservé