MJT Logo

Le Japon à l'occasion de la coupe du monde de rugby 2019

Du 20 septembre 2019 au 02 novembre 2019 la coupe du monde rugby posera pour la première fois son ballon ovale en Asie avec son édition japonaise. Si la coupe paraît encore loin pour les supporters elle est revanche très proche pour les professionnels du tourisme et les enthousiastes prévoyant un voyage au Japon à cette occasion.

 

Où et quand ?

La coupe du monde sera vue comme une répétition générale des Jeux Olympiques, mais à la différence de Tôkyô 2020 ce sera un évènement national. Les matchs des 20 équipes participantes seront dispersés à travers tout l’archipel, dans 11 stades différents de Sapporo à Kumamoto, seuls les matchs des phases finales se tiendront à Tôkyô (au Ajinomoto Stadium, le futur stade olympique ne pouvant être livré à temps). Les matchs auront lieu les week-ends.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et la France?

L’équipe de France fait partie de la poule C, les matchs de sa poule sont déjà programmés et promettent des aller-retour au Japon puisqu’ils se situeront entre Tôkyô, Yokohama et les stades du Kyûshû (Fukuoka et Kumamoto) dans l’Ouest du pays

France-Argentine, 21 septembre 2019, Tôkyô,

France-USA, 02 octobre, Fukuoka,

France-Tonga, 06 octobre, Kumamoto,

France-Angleterre, 12 cotobre, Yokohama,

Les étapes suivanttes, nous leur souhaitons, auront lieu à Tôkyô les 19-20 novembre (quarts de finale), 26-27 novembre (demi-finales) et 02 novembre (finale).

 

Ce que cela signifie pour les visiteurs.

Cela voudra dire que les supporters français auront à prévoir des trajets de longue distance entre Tôkyô et le Kyûshû, voir une éventuelle ou sortie depuis l’aéroport international d’Hakata (Fukuoka, vol avec correspondance à Tôkyô ou Séoul).

Cela voudra dire aussi que les visiteurs français auront une occasion inespérée de découvrir le Kyûshû, l’île la plus occidentale du Japon et une région d’une culture et d’une mentalité très différente du reste de l’archipel. Le Kyûshû a toujours été ouvert aux influences venues de Corée, de Chine et d’Europe, on y trouve une gastronomie qui le reflète, gourmande et populaire avec ses yatai (baraques ambulantes.

Fukuoka est l’une des grandes villes modernes du Japon mais elle permet de nombreuses excursions à la journée hors des sentiers battus : Dazaifu aux nombreux temples, Karatsu et son ancien quartier de samouraïs, Arita et ses fours de potiers. Kumamoto de son côté dispose d’un très célèbre château et d’un centre ancien, même si la ville a été secouée par un séisme en 2016 elle reste une destination de choix et les excursions vers le parc volcanique d’Aso viennent d’être de nouveau autorisées. Entre les deux des arrêts à Nagasaki et Kagoshima seraient aisés à programmés, surtout pour les détenteurs de Japan Rail Pass.

L’écart entre les matchs de la France donnera d’ailleurs l’occasion de balader en prenant son temps entre le Kyûshû et Tôkyô.

 

Billeterie

L’achat des billets pour les supporters approche en effet à grand pas. Quelques packages suivant un équipe ou une ville ont déjà été écoulés en janvier-février 2018 mais les choses sérieuses ne commenceront vraiment qu’en septembre. Du 19 septembre au 12 novembre, un an avant le premier coup de sifflet, les billets « grands publics » seront mis en vente sur le site officiel du mondial : https://www.rugbyworldcup.com/tickets et la concurrence sera rude.

L’achat des billets se fera après enregistrement sur le site, ce qu’on déjà fait près de 65 000 personnes. Les tarifs commencent à partir de 15 euros jusqu’à 113 euros selon les villes et les matchs. Une partie des billets sera tirée au sort. Ces billets seront uniquement nominatifs et leur revente sera strictement interdite, avis aux sites qui vous promettraient l’impossible.