MJT Logo

Nagoya, future star du tourisme au Japon

Nagoya va retrouver son château ! A la fin du mois de mars 2017 le maire de Nagoya a annoncé officiellement le lancement du projet de reconstruction du château de Nagoya, un des plus imposants du Japon en son temps.

Le château de Nagoya est la demeure d’une branche de la puissante famille des shôguns Tokugawa et étalait la richesse et la puissance du clan par un donjon massif. Ce dernier fut détruit lors des bombardements de 1945 et reconstruit ensuite en béton, son intérieur avait perdu tout véritable intérêt touristique.

Suivant le mouvement entamé il y a quelques années un peu partout au Japon la mairie de Nagoya avait déjà débuté la reconstruction du palais des princes de Nagoya dont les plans et les paravents ornés originaux existaient toujours. Actuellement les deux tiers du palais sont achevés et visitables, l’ensemble de ce gigantesque projet d’archéologie vivante sera achevé dès 2018.

Il faudra attendra au moins 2022 pour voir le château dans son état d’origine, le temps de démonter la copie moderne pour reconstruire au même emplacement le château restauré. Le terme de reconstruction peut dérouter les touristes européens habitués aux vieilles pierres mais les techniques employées sont au point depuis des années et fidèles à ce qui était fait à l’époque. Les plans d’origines garantissent la fidélité du bâtiment qui se rapprochera très près de l’état d’origine du XVIIe siècle avec sa couleur de bois doré qui nous échappe dans les palais anciens comme le Nijojô de Kyôto.

 

Le chantier proprement pharaonique du château de Nagoya et de son palais ne font que parachever les efforts entrepris depuis vingt par Nagoya pour devenir une destination touristique rivale d’Ôsaka et Tôkyô.  La ville peut s’enorgueillir d’un patrimoine exceptionnel.

 

Nagoya, patrie des samouraïs

Le Japon ancien est fortement présent avec le magnifique musée Tokugawa qui conserve des collections authentiques de l’ancien clan shogunal, des objets de luxe et du quotidien ayant appartenus aux membres de la famille, parfaitement préservés et présentés. Le musée Tokugawa n’a rien à envier aux musées nationaux du reste du pays.

La préfecture d’Aichi où se situe Nagoya peut se vanter de posséder quelques sites historiques majeurs comme le temple funéraires des Tokugawa à Daijuji ou leur premier château fort à Okazaki. On pourra visiter avec intérêt le petit château d’Inuyama qui est l’un des rares châteaux parfaitement authentique dominant le cours d’eau voisin de son donjon.  La région d’Aichi a vu naître les plus grands guerriers de l’histoire du Japon : Nobunaga, Hideyoshi et Ieyasu et peut à juste titre être considérée comme la « pays des samouraïs ».

Le sanctuaire d’Atsuta à Nagoya fait partie de ces lieux emblématiques, c’est l’un des trois sanctuaires shintô majeurs conservant les regalia, les insignes du pouvoir, des empereurs japonais avec le grand sanctuaire d’Ise et le palais impérial de Tôkyô.

 

 

Le patrimoine industriel japonais

 

Nagoya a longtemps souffert de son image de ville et port industriel mais cet héritage est désormais un atout, d’autant plus que l’ancien front de mer industriel a été réaménagé en parcs et musées. Les passionnés de technologies viendront visiter le musée et les usines Toyota ainsi que le musée des chemins de fer. Nagoya peut aussi présenter avec fierté un immense musée des sciences particulièrement attentif à être pédagogique et donc accessible même à der personnes ne parlant pas les japonais.

 

 

 

Une base pour rayonner dans les Alpes japonaises

Malgré cette image industrielle Nagoya est aussi le point de départ d’excursions dans la nature d’une journée ou d’une demi-journée. On pourra ainsi profiter des châteaux d’Inuyama et Okazaki en une demi-journée. De même une excursion d’une demi-journée permettra de visiter les gorges de Korankei, particulièrement recherchée en automne pour ses paysages d’érables vermillons et de gingkos dorés.

Un peu plus loin les visiteurs pourront utiliser Nagoya comme point de départ pour visiter les grands sanctuaires shintô d’Ise dans la préfecture voisine de Mie  dans une excursion à la journée.

Nagoya sera aussi le point de départ, et souvent le point de retour, pour les visiteurs allant à la découverte des Alpes japonaises et des randonnées à pied sur le chemin de Nakasendô. Nagoya est un point de passage obligé pour se rendre dans les villages alpins de Magome et Tsumago mais aussi dans la petite Kyôto des Alpes japonaises, la ville de Takayama.